Archives de la catégorie ‘Mes lectures’

Résultat de recherche d'images pour "Thrawn roman"

Après avoir été sauvé de l’exil par des soldats impériaux, Thrawn parvient rapidement à capter l’attention de l’Empereur Palpatine par son intelligence impitoyable et son génie tactique. Dans toutes ses missions la victoire est à chaque fois au rendez-vous.

Tandis que les promotions se succèdent il enseigne à son aide de confiance, le cadet Eli Vanto, l’art du combat et du leadership.

Toutefois, même si Thrawn domine le champ de bataille, il lui reste beaucoup à apprendre pour l’emporter dans l’arène politique…

Une date de sortie française pour le roman Thrawn

Thrawn est un personnage de l’univers étendu de Star Wars, apparaissant dans la série d’animation Star Wars Rebels. Depuis 2016, il faisait partie de l’univers Légendes.
Thrawn apparaît pour la première fois dans le roman L’Héritier de l’Empire (Heir to the Empire trilogy), paru le 01 mai 1991, premier volet de la trilogie de La Croisade noire du Jedi fou – ou Cycle de Thrawn  – avec La Main de Thrawn ( Le Spectre du passé, Vision du futur) de Timothy Zahn.
La Croisade noire du Jedi fou (titre original : Heir to the Empire trilogy) est une trilogie de romans (L’Héritier de l’Empire, La Bataille des Jedi, L’Ultime Commandement) de science-fiction écrits par Timothy Zahn et placés dans l’univers étendu de Star Wars. Ces livres prennent la suite de l’histoire commencée par l’auteur dans Vol vers l’infini et poursuivie dans Allégeance et Choix décisifs.
Thrawn, le roman constitue le retour du personnage dans la chronologie officielle et sert de prologue à son apparition dans la saison 3 de Star Wars Rebels.

Image associée

Thrawn est un récit haletant. Avec pour narrateur le cadet Eli Vanto, il narre l’ascension de Thrawn jusqu’au grade de grand Amiral moment où fera son apparition dans la série d’animation Star Wars Rebels.
Timothy Zahn n’est pas un novice et d’aucuns disent que c’est certainement son personnage favori. Si ce dernier n’a, pour l’instant, fait aucune apparition dans la saga cinématographique cette rumeur l’annonce pour la prochaine saga (épisodes X-XI-XII).
Thrawn le roman, porter par la puissance narrative de Timothy Zahn, permet de mesurer tout ce que la saga aurait à gagner à compter dans ses rangs un personnage aussi charismatique.
Thrawn est un mélange de sherlock holmes – par la force de ces déduction – et de samouraï – par un vrai code de l’honneur qui lui vaut quelques problème avec sa hiérarchie –. Il fait son apparition ou le tout le nouveau empire commence à s’affirmer avec en toile de fond la réalisation d’un mystérieux projet devenu célèbre avec l’épisode IV.
A dévorer!

Mise en ligne : 21/10/2018

Publicités

Quatre fois par millénaire, la planète Pern est menacée par la chute des Fils qui brûlent tout sur leur passage. Mais un temps vient où les Fils ne tombent pas. Beaucoup espèrent qu’ils ne tomberont plus jamais.

Le Seigneur Fax juge le moment venu d’en finir avec les Harpistes, ces fous qui prêchent un péril inexistant et enseignent la lecture, l’écriture et l’histoire. Les chevaliers-dragons eux-mêmes sont contestés : Fax voit en eux un pouvoir concurrent.

Et Robinton devient Maître Harpiste. Il continue à croire à la musique et aux dragons. Il sait que les chevaliers sont toujours prêts à voler contre les Fils… si jamais les Fils reviennent.

Le Maître-Harpiste de Pern (The Masterharper of Pern) est un roman de science-fiction de l’écrivain Anne McCaffrey appartenant au cycle de La Ballade de Pern, publié en 1998.
Le Maître-Harpiste de Pern raconte la vie de Robinton, de sa naissance jusqu’à ce que Lessa devienne dame du Weyr de Benden avec Le Vol du dragon.
Le Maître-Harpiste de Pern est une exception dans la ballade de Pern. Anne McCaffrey a toujours développé des récits à partir de son œuvre initiale Le Vol du dragon ou parallèles à celle-ci (L’Aube des dragons n’est que le développement de l’introduction du Le Vol du dragon).
Le Maître-Harpiste de Pern écrit en 1998 est un prologue. Il narre le récit des évènements qui vont conduire à la situation décrit dans Le Vol du dragon et s’achève par le récit d’une tiers personnes des évènements décrits dans La Quête du Weyr  – première partie du Le Vol du dragon-.
Ce récit, assez historique et géopolitique avec l’histoire de l’ascension de Fax – le seigneur au sept fort -  est centré sur la vie de Robinson, le Maître-Harpiste de Pern.
L’idée de décrire la vie de ce personnage qui fait quasiment au moins une apparition dans chacun des romans est extrêmement bonne autant que d’ne raconter l’enfance. Il permet aussi de d’éclairer le lien entre lui et le harpiste Petiron évoqué dans Le Chant du dragon.
Le Maître-Harpiste de Pern souffre sans doute de cette trop grande ambition. c’était une trop bonne idée!
D’une part la partie enfance de robinson et la partie adulte ne sont pas très raccords. On a du mal à croitre qu’un génie de la musique n’est tout d’un coup plus rien composé de sa vie.
D’autre part le récit historique qui se double de l’amitié entre le père de F’lair et F’nor et Robinson présente peu d’intérêt si ce n’est que c’est aussi celui de l’ascension de Fax.
Sans grand intérêt!

Mise en ligne : 23/09/2018

Il y a les exclus. Celui qui a tué, volé, ou a été maudit par son père. Il y a les errants comme les caravaniers comme les parents de Jayge, qui vont de Fort en Fort. Il y a aussi Thella la rebelle, qui refuse le mari choisi par son frère et s’enfuit dans la montagne.

Mais quand reviennent les Fils, ils n’ont pas de murs pour les protéger. La colère gronde et Thella fonde la bande des renégats.  Un jour, elle s’en prend à la famille de Jayge. Et ça, c’est trop pour Jayge.

Les Renégats de Pern (Renegades of Pern) appartient au cycle de La Ballade de Pern de Anne McCaffrey, publié pour la première fois en 1989.
Chronologiquement Les Renégats de Pern se déroule sur une trentaine d’années. Il commence avant le début du neuvième Passage des Fils (le début du passage étant raconté dans Le Vol du dragon) et le milieu du Passage (jusqu’à la découverte du SIAAV). La suite directe en est Tous les Weyrs de Pern.
Les Renégats de Pern developpe le destin de Jayge et d’Aramina déjà évoqué dans Les Tambours de Pern et que l’on retrouvera plus tard dans Les Dauphins de Pern.
Les Renégats de Pern part d’une idée originale, parler des exclus, les “sans fort” qui vivent en margent de la société. Toutefois le récit multiplie les personnages principaux, c’est presque une polyphonie sans donner une cohérence globale. L’ensemble est extrêmement tout fut.
Son seul intérêt est sa fin. Il décrit la période qui va de la découverte des premières ruines sur le contient méridional à la découverte de SIAV. Tous les Weyrs de Pern reprenant directement après.
Touffu!

Mise en ligne : 23/09/2018

Les gros tambours grondaient en réponse à un message venu de l’est ; Piemur s’éveilla. Il venait de perdre sa voix. Son avenir de  s’annonçait plus qu’incertain. Sa nouvelle affectation, la tour des tambours :

C’est là qu’on apprenait le rythme, la procédure d’alerte et les langages codés grâce auxquels weyrs et forts communiquent. L’art des tambours est lié à la guerre, à l’espionnage, à la communication…

Les Tambours de Pern est un roman de science fantasy de l’écrivain américaine Anne McCaffrey et appartenant au cycle de la Ballade de Pern. C’est le troisième roman de la trilogie consacrée aux Harpistes.
La voix du jeune Piemur, apprenti Harpiste facétieux, vient de muer. Ne pouvant plus être chanteur, il devient apprenti tambour, tout en remplissant des missions pour le Maître Harpiste Robinton, en compagnie de Menolly et Sebell. Missions qui le conduiront jusqu’au continent Méridional…
Avec les Tambours de Pern Anne McCaffrey conclut le cycle des harpiste. Comme à son habitude elle fait d’un personnage secondaire, Piemur, le personnage principal de ce troisième volet.
Les Tambours de Pern change indubitable de ton en prenant celui impertinent de Piemur. Le récit y est beaucoup plus aventureux, drôle et policier.
Les Tambours de Pern, écrit à la suite du dragon blanc, prépare  indubitablement l’avenir de la saga avec notamment L’Aube des dragons et la découverte des ruines… De façon assez ironique il montre avec ce détail tout l’évolution que Anne McCaffrey fera subir à sa ballade avec Les Renégats de Pern et surtout Tous les Weyrs de Pern.
Entre aventures, humour et espionnage!

Mise en ligne : 23/09/2018

Menolly vient d’être admise à l’atelier de Robinton, le Maître Harpiste de Pern. Et la voilà debout en larmes dans la cour…

Elle a compris que nul n’a de cadeaux à lui faire : ni les vieux maîtres, acharnés à pointer ses petits défauts ; ni les autres apprenties, toujours promptes à jalouser ses dons ; ni la logeuse épouvantée par ses lézards de feu. Comment s’enfuir avec ses pieds blessés ? Comment jouer de la harpe avec ses mains déformées ?
Cette fois, Menolly est coincée, bien coincée, contrainte à résister sur place ou à capituler. Avec ses vêtements masculins en loques et l’infinie patience qu’elle oppose à ses persécuteurs, on dirait une autre Jeanne d’Arc ou même — quand les lézards de feu entrent en scène — une Blanche-Neige et les neuf nains dans le donjon de la méchante reine.

Son histoire, simple et cruelle, ne manque ni d’héroïsme, ni d’humour, mais ce qui par-dessus tout y fait souffler la joie, c’est la musique.

La Chanteuse-dragon de Pern est un roman de science fantasy de l’écrivain américaine Anne McCaffrey et appartenant au cycle de la Ballade de Pern. C’est le deuxième roman de la trilogie consacrée aux Harpistes.
Robinton, Maître Harpiste de Pern a convaincu Menolly de rejoindre son Atelier à Fort. Il n’est pas toujours facile pour la jeune fille de s’intégrer, entre ceux qui mettent en doute ses talents, ceux qui jalousent ses dons musicaux et l’envie provoquée par ses dix lézards-de-feu…
La Chanteuse-dragon de Pern  est indéniablement marqué par la lecture du Sorcir de Terremer (A Wizard of Earthsea, 1968) et reprend intégralement la thématique du provincial rural faisant son entrée dans dans une grand institution urbaine avec la découverte de ses codes…
Anne McCaffrey y développe pour le coup un récit beaucoup pluss centré sur les harpistes que son précédent volume Le Chant du dragon avec une efficacité rare ou la petite provinciale saura trouver les moyens et les amitiés pour s’imposer et faire reconnaitre son talent!

Mise en ligne : 21/09/2018

Quel plaisir d’observer, dans le ciel clair de Pern, le vol serein d’un chevalier-dragon ! Quelle tristesse de baisser la tête et d’embrasser du regard la rude banalité du Fort de Mer !

Menolly est une jeune fille passionnée de musique, et le vieux Petiron, le harpiste du Fort, la laisse chanter en secret les grands poèmes qui doivent en principe être interprétés par des hommes.

Mais les parents de Menolly, à la mort du bon musicien, croient le moment venu de redresser la barre.

Alors Menolly s’enfuit, bravant les Fils… jusqu’à ce qu’elle découvre, un jour une couvée de lézards-de-feu, ces créatures légendaires dont descendent les dragons

Le Chant du dragon est un roman de science fantasy de l’écrivain américaine Anne McCaffrey et appartenant au cycle de la Ballade de Pern. C’est le premier roman de la trilogie consacrée aux Harpistes (Le Chant du dragon, la Chanteuse-dragon de Pern, Les Tambours de Pern) dont l’histoire est parallèle au Le vol dragon et à la La Quête du dragon.
Le Chant du dragon signe la reprise par Anne McCaffrey, cinq ans plus tard, après Le vol dragon et à la La Quête du dragon, de ce qui n’était qu’un ensemble de deux romans au sujet centré uniquement sur les dragons.
Cette première extension de la ballade de Pern avec Le Chant du dragon développe un personnage secondaire qui n’est pas un chevalier dragon. L’histoire assez originale au début finira finalement par revenir aux dragons.
Cette première extension augure les agrandissements successifs avec le continent méridional et ses vestiges et bien sur les mignons lézards de feu que l’on retrouvera par la suite dans toute la saga.
Le Chant du dragon narre la rébellion d’une adolescente vis à vis de sa famille esclave des traditions et du “qu’en dira-t-on”. Elle montre aussi les turpitudes et les risques qu’une telle rebellion fait courir.
Mais ne dit-on pas qu’à cœur vaillant rien ne résiste?!

Mise ne ligne : 20/09/2018

L’épidémie ravage la planète Pern. Tous les habitants se mobilisent pour affronter la catastrophe. Seul Tolocamp, Seigneur régnant du Fort de Fort, refuse de porter secours à ses voisins. Nerilka, sa fille, a honte de cette attitude. Un jour elle se décide : elle emballe quelques médicaments et se glisse hors du Fort. Elle n’a plus rien à faire avec sa famille. Elle veut aider son peuple.
Sa quête l’entraîne jusqu’au Fort de Ruatha, où le Seigneur Alessan prépare à la hâte le précieux sérum qui sauvera les gens. Une femme s’est déjà sacrifiée pour lutter contre le mal. Et maintenant Nerilka est prête.
Elle a abandonné l’espoir de se marier et de fonder un foyer. Elle veut simplement trouver le bonheur en se rendant utile. Elle ne sait pas que son choix va changer le cours de sa vie !
L’Histoire de Nerilka est un roman de science fantasy de l’écrivain américaine Anne McCaffrey et appartenant au cycle de la Ballade de Pern. C’est le deuxième tome du sous cycle de L’Épidémie, et son action est contemporaine des événements relatés dans La Dame aux dragons.
L’Histoire de Nerilka est quelque part le pendant de la légende de Moreta. C’est le récit d’une fille simple, sans ambition et autre grande aspiration que celui de se rendre utile, tant pis s’il lui en coute.
Son nom n’est pas entré dans la légende comme Moreta et pourtant son action fut tout aussi décisif!
A l’image de L’Œil du dragon ou du cycle des harpistes (Le Chant du dragon, la Chanteuse-dragon de Pern, Les Tambours de Pern) entrez dans l’histoire des petites gens sans grande ambition!

Mise en ligne : 17/09/2018